Actualités

12.01.2012

|

La Rédaction

|

Centre Songhaï : une formation agricole pour les micro-entrepreneurs africains

source : Nations Unies

Au Bénin, le centre Songhai oeuvre pour le développement économique en formant des jeunes à l’agriculture durable, à partir des ressources locales. Ce centre spécialisé, qui fonctionne comme une ONG depuis 1985, vient de recevoir le soutien financier du PNUD. L’agence onusienne pour le développement co-financera la création de plusieurs centres Songhai dans ce petit pays d’Afrique francophone. L’objectif : permettre à des jeunes de créer leur micro-entreprise dans les secteurs de l’agriculture et autres produits biologiques. Le financement par les Nations Unies doit permettre de former 1500 jeunes dans les cinq prochaines années.

C’est ce qu’a réussi à faire Cybelle Agossou, qui comme Rabi Hinsa, la lauréate des Microfinance Awards 2011, a créé une entreprise de fabrication de savons artisanaux. Mais contrairement à son homologue du Niger, la jeune béninoise s’est fait prêter le capital de départ, 100.000 Francs CFA (soit environ 200 euros) par sa famille. Rabi Hinsa, dont la famille était trop démunie, a elle obtenu son micro-crédit auprès d’une Institution de microfinance. Dans les deux cas, les entrepreneuses ont réussi à rembourser leur prêt et à créer des emplois. Cybelle Agossou emploie déjà quatre personnes.

D’une durée de 18 mois, la formation – payante - des centres Songhaï permet à des jeunes d’apprendre des techniques d'agriculture biologique, de transformation agroalimentaire, ou encore de gestion des ressources naturelles. Ils pourraient bientôt essaimer dans d’autres pays du continent africain.

Cet article fait partie du dossier thématique :