Actualités

06.09.2011

|

La Rédaction

|

Des microcrédit pour l’énergie renouvelable

Source : Paperjam

Au Pérou, la microfinance se met au vert. Depuis le mois de juillet, à Satipo, haut lieu de production du café péruvien situé dans la forêt amazonienne, les premiers séchoirs à café fonctionnant à l’énergie solaire ont été installés. Ils ont été acquis grâce à l’Institution de microfinance (IMF) Caja Huancayo. A des kilomètres de là, dans un village touristique des hauts plateaux, Fondesurco (partenaire de Microworld) permet aux tenanciers des « guest houses » et autres hôtels locaux d’acheter, via un microcrédit, des chauffe-eaux solaires.

Ces deux initiatives ont vu le jour grâce au soutien de l’ONG luxembourgeoise ADA et de MicroEnergy international , un réseau d’experts en énergies propres basé en Allemagne. L’idée, pour les deux partenaires européens, est de s’appuyer sur le microcrédit pour permettre aux petits entrepreneurs péruviens d’accéder aux équipements « propres ». Les deux IMF péruviens proposeront bientôt à leurs clients des services additionnels, à commencer par des fours à bois écologiques, permettant d’économiser 50% de consommation en bois. Pour convaincre les utilisateurs professionnels, boulangeries et autres restaurateurs, l’argument financier représenté par l’économie de matière première devrait faire la différence…

Au total, le projet actuel ambitionne d’équiper 10 000 entrepreneurs péruviens d’ici 2014. Mais le partenaire technique du projet, MicroEnergy International, réfléchit déjà à d’autres microprojets écologiques, comme des offres de fours solaires ou des systèmes fonctionnant à l’énergie biomasse.