News

10.06.2017

|

#Veille d'Octobre

Quelques actualités dans les pays d'où sont originaires les micro-entrepreneurs que vous soutenez sur MicroWorld.

Microfinance

Les finalistes du prix “European Microfinance Award 2017 – Microfinance for Housing” ont été annoncés à la fin du mois de septembre. Il s’agit de trois institutions de microfinance en Afghanistan, au Pérou et au Mexique. Cette année, le prix s’est intéressé au rôle de la microfinance dans l’ouverture de l’accès à des logements résidentiels de meilleure qualité pour les groupes vulnérables à faibles revenus. Le lauréat sera annoncé le 30 novembre prochain, lors de la Semaine européenne de la microfinance.

Source : European Microfinance Platform

Liban

Suite à une mission réalisée au Liban du 7 au 13 septembre, le FMI a rendu un avis nuancé sur l’économie libanaise, relevant sa capacité de résistance face à l’afflux de réfugiés. Les experts du FMI ont néanmoins alerté les dirigeants du pays sur l’accroissement de la dette publique.

Source : Le Figaro

Cambodge

Au Cambodge, la répression de l’opposition et des journalistes s’intensifie à l’approche des élections générales, prévues pour l’année prochaine. Le 24 août, le ministère de l’information cambodgien a annoncé la fermeture de 15 stations de radios du pays. Quelques jours plus tôt, le personnel étranger d’une ONG américaine, présente au Vietnam pour promouvoir la démocratie et assurer des missions de surveillance des élections, a été sommé de quitter le pays. Début septembre, le leader de l’opposition au Cambodge, Kem Sokha, a été arrêté. Il est accusé de trahison et conspiration avec les Etats Unis, et pourrait être condamné à 30 ans de prison s’il est reconnu coupable. Kem Sokha devait diriger son parti, le Cambodia National Rescue party, pour les élections l’année prochaine. Ces derniers événements laissent présager le pire pour l’avenir politique du pays. Dans un récent article, Le Monde titrait ainsi que le Cambodge était « sur le chemin de la dictature ».

Source : The Guardian

Le barrage de Lower Sesan II, le plus gros barrage du Cambodge, devrait être opérationnel en novembre prochain, après près de quatre ans de construction. Le 25 septembre, le premier ministre cambodgien et l’ambassadeur chinois au Cambodge ont présidé la cérémonie de fermeture des portes du barrage. Le barrage est équipé de huit turbines, chacune d’une capacité de 50 megawatts. Les huit turbines seront toutes opérationnelles d’ici octobre 2018. Ce projet est financé à majorité par une entreprise chinoise.

Source : China Daily

Pérou

Depuis juillet, l’ancien président péruvien Ollanta Humala et son épouse sont en détention préventive, soupçonnés de financement illicite de campagne électorale. C’est toutefois dans le cadre d’une autre affaire que l’ONG Human Rights Watch a publié le 7 septembre un rapport accablant accusant l’ancien président. En 1992, alors capitaine engagé dans la « sale guerre » contre les terroristes maoïstes du Sentier lumineux, Humala et ses soldats auraient commis de graves violations des droits de l’homme. Le rapport publié par HRW présente de nouvelles preuves qui impliquent l’ancien président péruvien dans les atrocités perpétrées.

Source : Le Monde

Le Congrès péruvien, contrôlé par l’opposition, a renversé le gouvernement en refusant le 15 septembre la confiance au gouvernement par 77 voix contre, 22 pour et 16 abstentions. Deux jours plus tard le 17 septembre, le président péruvien Pedro Pablo Kuczynski a investi sa vice présidente, Mercedes Araoz, comme nouvelle Première ministre. La nouvelle équipe, plus conservatrice sur le plan social, a été saluée par le parti de l’opposition de droite, qui dispose d’une majorité absolue au Congrès.

Source : El Pais