Choix des partenaires IMF

Sélection des Institutions de Microfinance (IMF)

Les institutions de microfinance partenaires (IMF) font partie intégrante de nos opérations. Elles sont responsables de l'examen et de l'évaluation du projet de chaque micro-entrepreneur, de la publication du profil de l'emprunteur et de son projet sur le site Web MicroWorld, et bien sûr du versement de l'argent au micro-entrepreneur et de la collecte des remboursements. Pour cette raison, la sélection des IMF partenaires est un point crucial de notre organisation.

Le processus de sélection permet d’évaluer le risque de chaque institution. Il est obligatoire et identique pour chaque institution. Le Comité d’Investissement de MicroWorld décide du statut d’une potentielle IMF partenaire.

MicroWorld est aidé de l’expertise du groupe Planet Finance pour évaluer le risque.

La qualité plutôt que la quantité

Notre objectif est de former des relations à long terme avec quelques institutions de microfinance rigoureusement sélectionnées. Nous sélectionnons généralement un seul partenaire par pays, des institutions solides financièrement et efficaces, et surtout des IMF avec un fort engagement social. Notre collaboration doit s’inscrire dans l’intérêt mutuel des deux parties : accompagnement financier de la croissance de nos IMF partenaires en échange de garanties maximales pour nos prêteurs.

Il existe plusieurs étapes dans le processus de sélection des IMF.

1.Présélection des IMF

MicroWorld pré-sélectionne des institutions de microfinance sur la base de données publiques concernant leur activité. Une institution doit avant tout avoir une forte dimension sociale, et être solide financièrement. A ce stade, l’équipe Opération de MicroWorld s’appuie sur les documents financiers envoyés par une institution présélectionnée et sur les rapports d'agences de notation afin de rédiger une première étude du risque.

2.Validation du Comité d’Investissement et de Risque : phase pilote

Sur la base de l’étude du risque rédigé lors de la phase de pré-sélection des IMF, le Comité d’Investissement valide ou non le partenariat. Une fois validé, l’institution entre dans une première phase du partenariat appelé ‘pilote’. Cette phase pilote a une durée limitée dans le temps. Le Comité d’Investissement défini également le risque associé à une institution partenaire. Les prêteurs seront clairement informés via des notifications sur le site dès lors qu’une institution est considérée comme étant plus risquée que la moyenne des institutions sur le site. Dans tous les cas, nous recommandons à nos membres de diversifier leur portefeuille de prêts entre les différentes IMF et les différentes régions disponibles sur le site afin de diminuer leur exposition au risque.

3.Audit sur le terrain

Avant de publier des prêts sur la plateforme, un audit sur le terrain est effectué. Cet audit dure 2 ou 3 jours et permet d’analyser le fonctionnement de l’IMF et d’identifier les différents problèmes soulevés par le Comité d’Investissement et de Risque. L’audit suit un ensemble de procédures pour analyser les zones à risque. Suite à cet audit, l’équipe Opérations rédige un mémorandum d’investissement qui complète la première étude de risque avec les données recueillies sur le terrain. A ce stade, l’institution est dans une première phase pilote du partenariat et des prêts sont publiés sur la plateforme.

4. Décision finale : phase confirmée

Une fois le mémorandum d’investissement relu et validé par la direction de PlaNet Rating, le Comité d’Investissement et des Risques se réunit pour étudier les conclusions des audits et statuer sur la collaboration finale avec l’IMF sélectionnée. Le comité décide des conditions du partenariat final et définit le profil de risque de l’IMF. L’IMF devient alors un partenaire « confirmé ».

Intégration des IMF

UUne fois l’IMF sélectionnée et le partenariat validé et signé, un membre de l’équipe Opérations de MicroWorld effectue un séjour prolongé sur place afin de former le personnel de l’IMF à l’outil de mise en ligne des demandes de prêts et de publication des informations sur les projets.
MicroWorld s’efforce de minimiser son impact sur le travail de ses partenaires, et essaye d’être le plus flexible possible dans la mise en œuvre de ses procédures.

Le correspondant MicroWorld

MicroWorld s’assure que les procédures de publication et de suivi des prêts seront appliquées de la manière la plus sérieuse grâce à la collaboration d’un agent local recruté par l’IMF en tant que correspondant MicroWorld.

Le (la) correspondant(e) MicroWorld est le lien, l’interlocuteur privilégié entre l’IMF, les agents de crédit et MicroWorld. En plus d’être en charge de la publication et du suivi des prêts, il (elle) participe activement à la création de contenu média (articles, photos,…) à propos du pays et de la réalité de la microfinance dans sa région. Reportez-vous à la section «Actualités» de notre site et sur la section Blog « Sur le terrain ». Vous y trouverez des portraits de micro-entrepreneurs et des reportages sur les pays et régions dans lesquels nos partenariats sont implantés.

Seyni – Correspondante MicroWorld à Microcred Sénégal

La procédure de prêt

Une fois que l’IMF partenaire a été choisie et « intégrée », elle est prête à publier des prêts sur le site.

1.Demande de prêt

Un emprunteur potentiel demande un prêt à l’un de nos partenaires IMF. Un agent de crédit, employé par l'IMF, visite l’emprunteur potentiel pour évaluer sa demande. Cette évaluation comprend : l’analyse de la situation économique ou patrimoniale de micro-entrepreneur, son ”business plan” (revenus et dépenses à prévoir…) sa personnalité et son tempérament et éventuellement l’historique de crédit. L’agent de crédit explique ensuite le fonctionnement de MicroWorld et demande à l’emprunteur s’il accepte d’être un “entrepreneur MicroWorld”. Avec son accord, l’agent de crédit recueille son témoignage, et prend la photo qui sera ensuite publiée sur le site.

2.Approbation de la demande de prêt

De retour à la succursale de l’IMF, l'agent de crédit soumet la demande de prêt à un Comité de Crédit, composé le plus souvent du directeur de la succursale et éventuellement d’un autre agent de crédit. Pour les prêts plus importants, une validation doit être faite par le siège de l’IMF. Le prêt définitivement validé, l’agent de crédit télécharge la photo et les infos du projet de l’emprunteur dans le système de MicroWorld.

3.Déboursement du prêt et publication sur le site de MicroWorld.

Lorsque le prêt est approuvé, celui-ci est généralement déboursé à l’emprunteur dans les 48 heures. Le prêt est ensuite publié sur le site, pour être financé par les prêteurs-internautes sur MicroWorld.
Cette procédure rapide s’explique par les exigences de qualité et de sérieux que nous avons vis-à-vis de nos clients micro-entrepreneurs.

4.Financement

Une fois mis en ligne sur le site, le prêt peut être financé par les prêteurs sur MicroWorld. Bien que le prêt ait été pré-décaissé dans la grande majorité des cas, un accord contractuel est conclu entre le prêteur et l'IMF. Celui-ci assure que l’argent sera affecté au remboursement de l’argent pré-décaissé (techniquement mis sur le même compte en banque). Le prêt restera sur le site pour une période limitée qui peut varier selon les IMF. Si un prêt expire avant qu'il n’ait été entièrement financé, MicroWorld enverra le montant collecté à l'IMF.

5.Flux financiers

Afin de réduire les coûts de transaction, les transactions entre les IMF et MicroWorld s’effectuent chaque mois sur la base de la facturation nette : les remboursements de prêts terminés sont soustraits aux fonds levés pour les prêts publiés pendant le mois. Une seule transaction peut alors s’effectuer.

6.Remboursements

L'agent de crédit visite l’emprunteur de manière régulière afin de collecter les remboursements du prêt. Une fois le prêt totalement remboursé, le montant du prêt sera inclus dans le bilan de facturation nette décrit précédemment, et les prêteurs MicroWorld recevront leurs fonds sur leur compte MicroWorld. Si l’emprunteur n’a que partiellement remboursé son prêt, l’IMF partenaire s’engage à couvrir les fonds qu’elle n’a pas encore (ou ne pourra pas) récupérer. L’IMF est en effet la seule habilitée à évaluer et valider les crédits des micro-entrepreneurs.