Actualités

19.06.2013

|

CORALIE GATE

|

Cameroun : une nouvelle stratégie nationale pour viabiliser la microfinance

En mai dernier a été voté par les autorités Camerounaises une stratégie nationale pour viabiliser le secteur de microfinance nationale: une mesure rassurante qui tend à s'étendre dans plusieurs pays d'Afrique.

Depuis plusieurs années, la microfinance au Cameroun, pourtant en plein essor, fait face à un certain nombre de difficultés comme des scandales financiers liés à une malgouvernance des certaines institutions, des détournements de fonds, un manque de ressources ou encore un incivisme administratif qui remettent en cause la viabilité du secteur. Ces difficultés sont souvent à l’origine de la faillite de nombreuses Institutions de Microfinance.

Le Cameroun, dont la population nationale s’élève à plus de 20 millions d’habitants, compte environ 40% de celle-ci touchée par la pauvreté monétaire. En effet, ceux-ci vivent avec moins d’un dollar par jour.

A l’heure actuelle, 400 à 450 établissements de microfinance sont reconnus par l’autorité monétaire qu’est le Ministère des Finances, et représentent une clientèle d’environ 1,5 million de Camerounais pour une épargne collectée d’environ 400 milliards de francs CFA (environ 800 millions de dollars américains).

Pour rendre ce secteur financier plus viable et augmenter l’inclusion financière des populations pauvres, les autorités du pays ont entrepris l’élaboration d’une stratégie nationale (adoptée en mai dernier).
Conduite avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), du Fonds international pour le développement agricole (FIDA) et de United Nations Capital Development Fund (UNCDF), ces travaux ont défini 3 principaux axes d’intervention :

    1. l'amélioration du cadre règlementaire, institutionnel et juridique de la microfinance
    2. l'amélioration de la professionnalisation des EMF et de l'offre des services financiers
    3. la protection des clients, la gestion des performances sociales et le cadre de mise en œuvre de la stratégie

D'autres pays en Afrique francophone, pourront profiter prochainement de ce type de programme pour viabiliser leur secteur financier comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal et la République démocratique du Congo (RDC). Dans un délai de 3 à 4 ans, au total 16 pays sont visés en Afrique et en Asie.

MicroWorld.org étudie actuellement les possibilités d'intégration de nouvelles Institutions de Microfinance en Afrique de l'Ouest.

Sources : CGAP - Portail Microfinance, French People Daily - Xinhua

Tags : Cameroun, MicroWorld, microfinance, Institutions de MicroFinance

Tags