Actualités

  • Interview Fatima

22.11.2013

|

Interview de Fatima, agent de crédit chez Al Majmoua

Bonjour Fatima ! Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur vous et sur votre activité ?

Bien sûr, je m’appelle Fatima Mansour, j’ai 30 ans, je suis mère d’un petit enfant de cinq ans et je suis agent de crédit chez Al Majmoua dans la branche de Beirut.

Et que faisiez-vous avant d’arriver à ce poste ? Quelles études avez-vous faites ?

J'ai terminé l’école primaire et le lycée avant de débuter une formation en filière scientifique à distance…sur l'ordinateur ! Je sais que cela peut paraître étrange, mais ce mode de formation m’a permis de travailler tout en suivant mon cursus en ligne. Malheureusement je n’ai pu tenir ce rythme effréné bien longtemps étant donné que l’étude des sciences requière beaucoup de temps. Voyant ainsi que je n’arriverai pas au bout de ma formation, j’ai fini par changer de filière et me suis tourné vers l’Histoire que j’ai pu étudier durant trois ans à l’université.

Vous avez étudié l’Histoire Libanaise ?

Oui bien sur. Mais je ne me suis pas focalisé uniquement sur l’Histoire car mon université proposait également de nombreuses autres matières toutes plus intéressantes les unes que les autres. Après cela j’ai travaillé pour différentes entreprises de comptabilité durant plus de onze ans, j’ai beaucoup aimé le calcul et le domaine des affaires… même si je dois avouer que je n’ai pas réellement étudié le sujet durant mon cursus universitaire. Puis j’ai découvert Al Majmoua… et cela a été le coup de foudre !

Et comment avez-vous obtenu ce poste chez Al Majmoua ?

J’ai tout simplement posé ma candidature comme tout le monde… et j’ai été accepté. Je dois tout de même avouer que je connaissais déjà l’entreprise avant de postuler, étant donné que j’étais une de leurs clientes. En effet j’ai dû recourir à différents prêts par le passé afin de financer mes études.

Depuis combien de temps travaillez-vous pour Al Majmoua ? Il y a-t-il d’autres agents de crédit qui travaillent avec vous ? Etes-vous heureuse d’y travailler ?

Cela fait maintenant plus d’un an et demi que j’y travaille. Nous sommes cinq agents de crédit dans la branche de Beirut; il y a Khaled, Samar, Ibtissam, Ismael et moi-même. En ce qui concerne mon portefeuille client, il est composé d'environ deux cents emprunteurs. Je suis très heureuse de travailler ici, je n’ai vraiment pas à me plaindre de mon travail !

Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur vos clients, leurs caractéristiques et vos critères de sélection ?

Bien sur ! Tout d’abord il est important de préciser que la plupart de nos clients sont des femmes, étant donné qu’elles supportent nombre de responsabilités dans notre pays. De plus, les femmes s’avèrent beaucoup plus fiable que les hommes dans ce pays et nous avons également remarqué que de nombreux prêts de groupe ont émergés dans notre région, ce qui pourrait expliquer ce phénomène. Néanmoins nous savons que les hommes et groupes d’hommes tendent à demander aussi des prêts. Le principe du prêt de groupe est simple, chaque groupe doit être composé de trois personnes au minimum, chaque membre se portant garant pour les autres. Ce genre de prêt est relativement nouveau sur le marché et donc ce type de service se fait rare pour l’instant. A titre d’exemple, mon portefeuille client ne contient qu’un seul groupe d'hommes jusqu'à présent.

D'ailleurs, il faut également préciser que malgré les conditions politiques instables que connais actuellement notre pays, de nombreux libanais souhaitent tout de même souscrire à un prêt. C’est pourquoi nous devons sélectionner nos clients et vérifier certaines informations avant de leur fournir un prêt. Ainsi nous leur demandons de renseigner au préalable leurs conditions de vie, leur travail mais également leurs raisons de demande de prêt. Nous avons d’ailleurs constaté que la plupart des emprunteurs à Beirut sont des commerçants ou même des travailleurs domestiques migrants (particulièrement venant des Philippines). A l’inverse, nous n'avons pas beaucoup d'agriculteurs comme clients dans notre branche car elle couvre des zones urbaines.

Avez-vous déjà rencontré des difficultés concernant les remboursements ? D'ailleurs, comment vos clients vous remboursent-ils ?

Heureusement non, je n’ai pas eu à gérer ce genre de cas pour le moment. En ce qui concerne les modalités de paiement, nos clients prennent un chèque de Al Majmoua qu'ils déboursent à l'une de nos banques partenaires, alors ils peuvent rembourser leurs mensualités dans un large nombre de points de vente comme des bureaux de poste, Western Union ou Money Graham/Cash United. Par ailleurs, nous leur fournissons une carte individuelle qui précise la date précise à laquelle les emprunteurs doivent rembourser leurs échéances.
Par exemple, nos clients peuvent se rendre à un bureau de poste et préciser : « Je veux rembourser Al Majmoua ! ». Ils peuvent ainsi effectuer l’opération avec leur carte et obtenir un reçu afin de garder une trace de la transaction. Concrètement, nous ne recevons pas d’argent liquide dans nos locaux. Jamais…

Et comment faites-vous pour trouver de nouveaux clients ? Pratiquez-vous le porte-à-porte ?

Oui, nous allons à la rencontre de nos clients afin de les informer de nos offres. De plus, nous nous fions beaucoup au bouche-à-oreille concernant Al Majmoua.

Afin d’aider les micro-entrepreneurs à développer leurs activités au Liban, cliquez-ici !

Tags : MicroWorld, Al Majmoua, Agent de crédit, Interview, Micro-crédit, Liban, Projets, Micro-entrepreneurs, Institution de microfinance