Actualités

22.05.2013

|

CORALIE GATE

|

L'interview de Muhammad Yunus : viendrons-nous à bout de la pauvreté dans le monde d'ici 2030 ?

Invité d'honneur du premier Forum européen de l'économie sociale à Wiesbaden en Allemagne, Muhammad Yunus, fondateur du microcrédit et prix Nobel de la paix en 2006, s'est exprimé dans une interview au journal Libération sur le développement mondial de l'entrepreneuriat social.

Dans cette interview, Muhammad Yunus qui a reçut le mois dernier la médaille d'or du Congrès américain, revient sur la situation économique et sociale en Europe et dans le monde en partageant sa vision d'une alternative crédible à la crise et au chômage : le développement du "social business" pour inciter les jeunes (fortement touchés par le chômage) à entreprendre grâce à des infrastructures concrètes.

En effet, selon lui, de part sa maîtrise des nouvelles technologies et de la culture de l'instantanéité, la nouvelle génération aurait un rôle clé pour "transformer les mentalités".

Muhammad Yunus défend également dans cette interview, l'importance du concept de "social fiction" pouvant aider les nouveaux entrepreneurs frileux à imaginer un projet et à y faire adhérer d'autres personnes : "avec une bonne idée, 80% du travail est fait".

Aller vers un "nouveau capitalisme", permettant à la fois de créer des entreprises génératrices de richesses et d'autres permettant de résoudre les problèmes contemporains, serait également une des options pour sortir les personnes de la pauvreté. "Nous vivons dans une définition trop restrictive du capitalisme, celle qui consiste à faire des profits".

Avec la création récente d'un ministère pour l'Economie sociale et la Solidarité en France, Muhammad Yunus rappelle l'intérêt majeur d'un soutien politique pour développer le social business et l'économie sociale où il reste de nombreuses opportunités de création, surtout en France et en Allemagne, deux pays dans lesquels ce concept a rapidement fait sens. Comme l'indique Monsieur Yunus, "si chaque société investit, même un peu, dans le social business, tout pourra changer".

Enfin, celui-ci terminera cette interview avec une note optimiste: l'objectif est de venir à bout de la pauvreté dans le monde d'ici à 2030 en mettant en place un modèle économique qui permettrait aux pauvres d'avoir accès à l'éducation, la santé, aux technologies et bien sûr au travail : "c'est la clé pour vaincre la pauvreté et le chômage dans le monde".


Retrouvez l'interview complète sur Libération en cliquant ici : lire l'article.

Source : Libération

Pour en savoir plus sur Muhammad Yunus : accéder au dossier spécial.

Tags : Forum européen de l'économie sociale, Microcredit, Muhammad Yunus, Social Business, MicroWorld, microfinance

Cet article fait partie du dossier thématique :