Actualités

  • Mobile Banking

24.10.2011

|

La Rédaction

|

Mobile banking : la banque sur téléphone aide les agriculteurs

source : Financial Times

Le 10 octobre, Vodafone, un des poids lourds de la téléphonie mondiale a présenté les résultats de «Connected Agriculture», une étude réalisée par le cabinet Accenture sur l’impact des mobiles pour améliorer les conditions de vie des agriculteurs. L’étude, qui s’est intéressée à 12 applications mobiles dans 26 pays, estime une augmentation potentielle des revenus de 11% d’ici 2020, soit 138 milliards de dollars. Sur ce total, 51 milliards proviendraient des services financiers sur mobile, ce qu’on appelle le «mobile banking».

Les mobiles apportent en fait trois types d’avantages, détaille l’étude. Premièrement ils facilitent l’apport de services de microfinance aux agriculteurs, que ce soit du microcrédit ou du transfert d’argent à l’image du service kenyan M-Pesa . Mais les mobiles peuvent aussi fournir des services d’information en temps réel par SMS : météo, prix des denrées sur les marchés… qui améliorent la productivité des agriculteurs. Enfin, les mobiles permettent aussi de fournir des services d’assistance technique (conseils par téléphone pour la lutte contre les nuisibles, par exemple).

«Le téléphone mobile est la technologie la plus transformatrice pour le développement», déclarait l’économiste Jeffrey Sachs, auteur du livre «The end of Poverty». Mais comme le calcule le blog du Financial Times, les chiffres avancés par l’étude Accenture ne représentent au final une augmentation de revenus de 1,2% par an seulement pour les agriculteurs. Une technologie très utile donc, mais loin d’être suffisante à changer les conditions de vie de ceux qui l’utilisent.

Retrouvez sur MicroWorld notre dossier sur la microfinance et les nouvelles technologies.

Cet article fait partie du dossier thématique :