Actualités

  • Afrique - Mobile Banking

02.02.2012

|

La Rédaction

|

Mobile banking : la compétition s’intensifie en Afrique

source : Allafrica

Sur le continent africain, avec l’essor des services bancaires via les mobiles, («mobile banking», les téléphones font de plus en plus office de compte bancaire pour tous ceux qui n’ont pas accès aux banques. Utilisés au départ pour les transferts d’argent entre personnes, désormais de nouveaux services éclosent un peu partout, à l’initiative d’opérateurs télécoms, de banques ou de sociétés spécialisées. Au Kenya, l’une de ces entreprises émergentes, Mobipay vient ainsi de lancer Agrilife pour les agriculteurs. Il s’agit d’un bouquet de services bancaires, incluant du microcrédit, de l’assurance et de l’épargne, précise Mobipay, qui concurrence ainsi M-PESA, le service de «mobile banking» leader en Afrique.

En Tanzanie, pays voisin du Kenya, c’est Zantel, un opérateur de téléphone mobile, qui reprend l’initiative. S’il a été le premier à lancer un service de mobile banking dans le pays, son service Z-PESA n’avait pas réussi à percer et face à la pression de ses concurrents Airtel et M-PESA, Zantel a décidé de mettre les bouchées doubles. Tout juste rebaptisé EZY PESA, le service s’ouvre à de nouvelles fonctionnalités, comme le paiement des salaires sur compte bancaire mobile. EZY inclut aussi une micro-assurance vie : lancée avec l’aide du principal assureur public tanzanien, l’assurance coûte deux euros seulement par mois (4500 shillings).

Clairement, pour les opérateurs télécoms d’Afrique, proposer des services financiers constitue de plus en plus à une «obligation», pour pouvoir distancer la concurrence…

Tags
Cet article fait partie du dossier thématique :