Actualités

31.10.2012

|

NOUVELLES DU CAMBODGE - Chin Sin

«Le prêt m’a aidé, mais ce n’était pas suffisant pour acheter deux truies et une vache. J’ai donc utilisé mon propre argent pour les acheter.

Même si le prêt n’était pas suffisant pour acheter les animaux, il m’a permis de les élever. J’ai un autre emploi et élever ces animaux me donne un revenu supplémentaire.

Le prêt m’a non seulement aidé personnellement, mais il a aussi permis à ma fille de démarrer sa propre entreprise.

Je vais demander un autre prêt dans le futur. Aujourd’hui, je ne fais qu’élever les truies. Si elles se reproduisent, je pourrai élever les porcelets au lieu d’avoir à les acheter à quelqu’un d’autre. “

Tags