Actualités

17.10.2012

|

NOUVELLES DU CAMBODGE - Koemsan Mach

« En plus de mes économies, le prêt m’a été d’une grande aide. J’ai pu acheter un taxi à mon mari qui fournit un service de transport local à notre communauté.

Nous vivons mieux qu’avant. Avant, je m’inquiétais souvent à cause de l’argent. Aujourd’hui, grâce à son taxi, mon mari gagne suffisamment pour subvenir à nos besoins. Je ne m’inquiète plus.

Aujourd’hui, je n’ai pas l’intention de refaire un prêt, mais dans le futur, j’en ferai peut-être un pour élever des cochons et des vaches. »

Tags