Actualités

02.11.2011

|

La Rédaction

|

Portrait d'Ethel Diaz

Article de Mariela Cayro, la correspondante de MicroWorld au Pérou

Ethel Diaz est agent de credit à Fondesurco, le partenaire de MicroWorld au Pérou. Elle vit et travaille dans la ville éloignée d’Acari dans le sud du Pérou. Entouré de désert et de dunes, Acari compte 4000 habitants. Beaucoup d’entre eux sont oléiculteurs, l’oléiculture étant la principale activité de la région. Pourtant, il y a des années, Acari était un gros producteur de coton, mais compte tenu des fluctuations de prix, les agriculteurs se sont peu à peu tournés vers d’autres produits comme le mais et le bétail, qui étaient pour la plupart revendus à Lima et Arequipa se situant à 7 heures en voiture de Acari.

Ethel s’occupe des « banques communautaires » (ou « banques de villages ») de Fondesurco, qui accorde des prêts à des femmes entrepreneuses réunies en groupes solidaires. Elle aime son travail car elle sent qu’il permet de rendre les femmes plus autonomes. Elle est heureuse d’être capable de donner la chance aux femmes d’améliorer leur vie, elle a elle-même pu améliorer sa vie grâce à Fondesurco. La première fois qu’elle a demandé à travailler en tant qu’agent de crédit, elle n’avait aucune expérience dans la microfinance et étant la mère de trois enfants, elle pensait n’avoir aucune chance d’être embauchée. A sa grande surprise, elle a été embauchée en tant qu’agent de crédit pour les « banques communautaires » et a reçu toute la formation dont elle avait besoin pour exécuter sa mission.

Elle a l’impression que son expérience précédente en tant que professeur d’école l’aide à nouer des relations avec les clientes, comme elle passe beaucoup de temps à comprendre leurs besoins et à leur expliquer le principe des prêts. Le principe est le suivant : les femmes se réunissent entre elles en formant un groupe solidaire et vont ensuite voir Ethel pour effectuer des demandes de prêts, après avoir auparavant auto-évalué le montant de prêt que chacune est en mesure de gérer. Elle est heureuse de voir que les clients arrivent à trouver une solution à leurs problèmes et de pouvoir les aider à améliorer leur vie grâce au crédit.

Une journée normale de travail pour Ethel débute avec la saisie des dossiers de la veille, l’enregistrement des décaissements et des remboursements et la préparation des dossiers de prêts pour le comité de crédit. Après cela, elle assiste à la réunion du comité de crédit qui décide si les demandes de prêts seront accordées ou non. Durant l’après-midi, elle traite les décaissements et remboursements de la journée et elle se rend généralement au domicile de ses clientes. En hors saison, quand les recettes provenant des récoltes d’olives sont épuisées, beaucoup de nouvelles banques communautaires se forment, donc Ethel se trouve très occupée à ce moment là, à assister aux réunions d’information et d’orientation avec les groupes solidaires.

Ethel nous a raconté une histoire à propos d’une de ses clients qui exprime à la fois les aspects positifs des prêts de groupe et les difficultés auxquelles font face les familles à faibles revenus.

“Maricruz n’a pas fini le lycée et était fiancée et enceinte à 15 ans. Elle se sentait limitée en raison de son manque d’éducation mais malgré cela et contre l’avis de son mari, elle décida de tenter sa chance en tant que présidente du groupe de sa banque communautaire. Les autres membres l’ont soutenu et elle gère maintenant, à 23 ans, l’organisation du groupe, demande le soutien aux autorités locales en leur envoyant des lettres et organise les fêtes d’anniversaires et de Noel. Maricruz vendait également de la nourriture avec sa sœur, mais malheureusement, après être tombé malade, elle s’est retrouvée dans l’incapacité de travailler et donc dépendante de son mari pour payer son traitement. Ils n’ont pas les moyens de payer l’opération qui lui a été recommandée car ils sont trop pauvres. Elle travaille toujours avec les membres de sa banque communautaire mais ne bénéficie plus de prêts puisqu’elle n’a pas de travail."

Tags
Cet article fait partie du dossier thématique :