Actualités

29.10.2014

|

Pourquoi allons-nous vers une microfinance verte ?

Le secteur de la microfinance s’est développé et consolidé avec l'objectif d’être viable financièrement et de démontrer un réel impact social. Ce n’est que durant ces 10 dernières années que les institutions de microfinance ont décidé de prendre également en considération l'impact de leurs activités sur l'environnement. Il s'agit de la "triple performance" : performance sociale, environnementale et économique (Triple Bottom Line : People, Planet, Profit).

Les impacts du changement climatique, de la pollution, du gaspillage et des autres problèmes environnementaux doivent faire partie de l'approche à long terme des entreprises, organisations et institutions afin de permettre une croissance économique continue.
Suivant cette même logique de développement, nous voyons les institutions de microfinance se tourner de plus en plus vers la microfinance dite "verte".

Qu'est-ce que la microfinance verte ?

La microfinance dite "verte" est l’alliance entre la microfinance et les enjeux liés à l’environnement.
Il s’agit de l’ensemble des produits de microfinance (microcrédit, micro-assurance etc.) qui prennent en compte l’impact de l’activité de l’institution de microfinance sur l’environnement.

Les programmes de microfinance verte encouragent les micro-entreprises respectueuses de l'environnement et soutiennent les clients des institutions de microfinance qui utilisent les énergies renouvelables dans leur activité.

Les pratiques respectueuses de l'environnement peuvent prendre plusieurs formes, comme par exemple :
- Aider les micro-entrepreneurs à préserver et à protéger leurs revenus sur le long terme
- Protéger la santé des communautés
- Frais généraux bas pour les micro-entreprises
- Permettre aux institutions de microfinance d'investir dans un marché en pleine croissance en cohérence avec la notion de "triple performance" des investisseurs

Quel type d'institutions de microfinance se tourne vers la microfinance verte?

Les différences de sources de motivation des institutions de microfinance (IMF) nous permettent de voir une différence dans leur façon de penser et de mettre en place les stratégies de microfinance verte :

- Les IMF motivées principalement par la responsabilité sociale et la compétitivité : elles sont généralement les plus proactives et innovantes dans le développement de pratiques respectueuses de l'environnement
- Les IMF motivées principalement par la pression des parties prenantes : elles ont généralement tendance à adopter une approche défensive et de mettre en place des stratégies trop superficielles et donc peu viables sur le long terme.

Qu'implique la mise en place de stratégies vertes ?

S'engager dans la microfinance verte implique de mettre en place un management de l'innovation.
En effet, adapter les produits financiers à promouvoir les technologies et les pratiques de respect de l'environnement, ou développer des services environnementaux non-financiers, nécessite de maitriser des compétences spécifiques techniques et de mettre en place de nouvelles procédures de management.

Cette expertise nécessaire apparaît comme l'un des principaux facteurs limitant l'engagement des institutions de microfinance dans cette démarche verte.
C'est là où d'autres acteurs de la microfinance peuvent jouer un rôle clé dans la promotion d'une écologie positive en facilitant l'échange d'expériences et de connaissances techniques avec les institutions de microfinance.

Cependant, le secteur de la microfinance doit faire preuve de prudence dans l'instauration de cette stratégie environnementale car il y a encore peu de connaissances sur l'efficacité de ces programmes verts et leur impact réel sur les micro-entrepreneurs.

Ainsi des études plus approfondies sont nécessaires pour répondre aux questions suivantes : la microfinance peut-elle contribuer à la protection de l'environnement? Quelles sont les stratégies efficaces ? Quels sont les effets des programmes verts sur les micro-entrepreneurs?

Sources : PlaNet Finance Publication, Microfinance Gateway, Microfinance Gateway 2

Tags : microfinance verte, triple performance, institutions de microfinance, environnement, stratégies vertes, MicroWorld, micro-entrepreneurs