Actualités

31.10.2013

|

Les premiers résultats du rapport Microscope 2013 sur la microfinance !

Développé par l'EIU et en collaboration avec de nombreux acteurs de la microfinance, le Microscope est maintenant à sa septième année, il examine les secteurs de la microfinance des pays en tenant compte de leur environnement réglementaire national et le cadre institutionnel correspondant.

Plus de la moitié des pays dans ce rapport ont amélioré leurs scores de microfinance dans l'année écoulée, la preuve de l'engagement de nombreux gouvernements et institutions pour développer l'inclusion financière.
En effet, sur les 55 pays étudiés dans le rapport de cette année, 30 ont amélioré leurs scores, 19 ont baissé et six sont restés inchangés.

Chaque pays est analysé à partir de deux critères :

  • la réglementation et la supervision de la microfinance,
  • l’effectivité du support institutionnel en faveur de la microfinance (centrale des risques, protection des clients…)


  • Cette année, les 5 pays qui se trouvaient l’année précédente en tête du classement sont restés les mêmes, autrement dit le Pérou, la Bolivie, le Kenya, le Pakistan et les Philippines.
    Le Pérou est donc le pays qui propose le cadre le plus propice au développement de la microfinance !

    Un autre pays se distingue dans ce rapport, le Cambodge, qui après avoir atteint le top 10 l’année dernière, continue sa forte progression pour se hisser à la 6ème place; ceci notamment grâce aux institutions de microfinance cambodgiennes qui se révèlent en matière de prévention du surendettement des clients et d’un nouveau centre d’arbitrage qui vise à régler les différends liés à la microfinance.

    Malgré la nette progression des scores liés au support institutionnel, la tendance reste à la baisse en termes de réglementation et de supervision.

    Sources : EIU, lamicrofinance.org

    Tags : microscope, microfinance, institution de microfinance, réglementation, supervision, scores pays, microworld