Actualités

03.08.2011

|

MicroWorld

|

Rencontre avec Rody : Agent de crédit dynamique pour Fondesurco

Rody est agent de prêt pour l’une des succursales de Fondesurco, située à Chivay (Caylloma) au Pérou. Agé de 22 ans, il est originaire de Coporaque, village distant de 7 km de Chivay. Il travaille depuis deux ans et un mois pour Fondesurco. Auparavant, il a étudié la gestion des entreprises agricoles.

Il se souvient avoir vu l’offre d’emploi d’agent de prêt à son université de Yangue. Il a envoyé son CV à Fondesurco, et deux semaines plus tard, après avoir reçu une réponse, s’est rendu à Arequipa pour passer un entretien. Le processus de recrutement était exigeant avec des critères de sélection tels que « l’implication dans la culture locale » et la capacité à parler le Quechua, le dialecte local. Fort heureusement, Rody remplissait ces deux critères.

Lorsqu’il a débuté à Fondesurco, le responsable d’agence l’a brièvement formé aux bases du métier le premier après-midi, puis, il s’est vu assigner un secteur dans la province. Il sait qu’aujourd’hui, les nouveaux venus bénéficient d’une meilleure formation que celle qu’il a reçue.

Ce qu’il préfère dans son travail c’est l’évaluation des demandes de prêts et écouter les histoires et les expériences de ses clients. Il veut continuer à travailler dans la micro-finance car elle permet d’accorder des prêts à ceux qui étaient auparavant exclus du système financier. Ils peuvent ainsi développer leur entreprise ou leur activité.

Une journée typique de travail pour Rody débute très tôt le matin. Il se réveille à 4h30 et se prépare à se rendre dans la campagne. Il apprête sa moto et part visiter ses clients dans le village de Yanque aux alentours de 5h. Il rejoint ensuite les villages d’Achoma et de Maca afin de collecter les remboursements dus par certains de ses clients et rend visite à ceux qui ont des dossiers de demande de prêt en cours d’évaluation. Il s’assure systématiquement de rappeler à ses clients le calendrier de leurs remboursements. Evaluer une demande de prêt prend environ 20 minutes, et vérifier l’activité du demandeur peut prendre de 30 à 45 minutes.

Rody rend visite de bonne heure à ses clients. En effet, ceux-ci travaillent dans l’agriculture et l’élevage, et débutent donc leurs journées très tôt. Il termine généralement vers 10h du matin puis rentre chez lui pour prendre son petit déjeuner ou s’arrête pour manger dans la campagne. Il arrive à son domicile vers 10h45, prend une rapide douche et rejoint le bureau pour 11h. Il rentre les informations collectées le matin même dans le système de Fondesurco et conseille d’autres clients jusqu’à 13h.

Il déjeune dans un restaurant local car il n’a personne pour lui préparer son repas. Sa pause déjeuner est parfois consacrée à parler des prêts de Fondesurco autour de lui afin de trouver de nouveaux prospects. Durant l’après-midi, il finit d’entrer les données dans le système qu’il n’a pas eu le temps de taper auparavant (s’occuper des clients lui laisse en effet peu de temps pour cette tâche le matin). En cas de prêt d’un montant anormalement élevé, il doit rester au bureau jusqu’à 19h30 dans le but d’obtenir tous les accords nécessaires.

Pour chaque prêt, les clients potentiels doivent fournir certains documents tels que leur carte d’identité, des factures, des documents prouvant l’existence de leur activité (facture d’eau, enregistrements du bétail et permis de travail), de même qu’une caution. Peu après l’attribution et le versement d’un prêt, il est très important de s’assurer que le client fasse bon usage de cette somme et que son activité progresse bien. De la même manière, il est capital d’alerter Fondesurco en cas d’éventuels problèmes de remboursement.

Rody doit également expliquer à ses clients ce qu’est un crédit et quels sont les risques inhérents à leur utilisation. Si les clients connaissent des difficultés pour rembourser, Rody doit tout d’abord juger s’ils disent la vérité ou non. Si c’est le cas, ils se voient offrir une seconde chance de rembourser, en renégociant leur prêt.

Que le client soit nouveau ou fidèle, il doit systématiquement vérifier le Système Central du Risque, et prendre des références auprès des voisins. Cette démarche fait partie du système d’évaluation de la demande de prêt, et est réalisée en amont de la visite officielle d’évaluation. Ce processus, allié à l’expérience de Rody, lui permet d’apprécier efficacement le client.

Les buts de Rody sont d’atteindre les objectifs qui lui sont fixés par Fondesurco, et en tant que professionnel, de s’améliorer en permanence grâce à la formation et aux études.

Tags
Cet article fait partie du dossier thématique :