Actualités

18.09.2013

|

Le secteur de la microfinance en Jordanie

Suite à l'intégration de l'Institution de Microfinance MFW (Microfund for Women)et des projets jordaniens associés sur MicroWorld, nous vous présentons aujourd'hui un bilan sur le secteur de la microfinance dans la région.

En 1959, la Société du crédit agricole lance le premier programme de microfinance dans le pays. Le secteur s’est fortement développé : aujourd’hui, les institutions de microfinance jouent un rôle capital dans le secteur financier. Cette croissance concerne chaque secteur de la microfinance (micro-crédit, micro-assurance etc.) avec un nombre toujours croissant d'agences et d'agents de terrain ainsi qu'une couverture territoriale plus étendue.

Un cadre légal a été mis en place face à ce fort développement. La microfinance a le soutien du gouvernement qui, sous la direction et le leadership du ministère de la Planification et de la Coopération Internationale (MoPIC) a décidé de faire une étude de marché au début de 2012 afin d'évaluer le potentiel du développement de nouveaux produits de microcrédit. Cette année, le pays a enregistré plus de 200 000 clients, ce qui contribue à la réduction du chômage et à l’amélioration du niveau de vie des populations les plus pauvres.

Pour éviter le surendettement et pour aider à maintenir une bonne qualité du portefeuille, un politique de transparence est mise en avant avec un partage de l’information de crédit client entre les institutions. Il existe cinq institutions sans but lucratif et trois sociétés commerciales qui sont étiquetées institutions de microfinance, dont la seule activité est le microcrédit. Avec le succès de l'industrie de la microfinance opérant sur le marché jordanien, des banques ont commencé à s’intéresser au potentiel de cette activité et à développer un service aux clients pauvres. Il y a aussi une banque commerciale, un organisme donateur et une agence gouvernementale qui peuvent financer des micro-prêts. En dehors de cela, il y a plusieurs ONG et institutions informelles qui accordent des microcrédits. Le taux de croissance annuelle de sensibilisation a été de 28% entre 2006 et 2010. Cela signifie qu'il y a eu une augmentation du nombre d'emprunteurs actifs de 76.830 à 203.579 et un portefeuille de prêts total brut de 111,6 millions de dinars jordaniens. La microfinance jordanienne se concentre sur les femmes qui représentent 71% de tous les clients.

Pour en savoir plus sur la microfinance jordanienne et les femmes : cliquez ici

Le gouvernement jordanien participe activement à la promotion de ce secteur car il est conscient de l'impact sur le développement, la croissance et les avantages de la microfinance sur le plan économique et social. Les produits sont conçus et ciblés vers une population spécifique et permettent des résultats importants et immédiats. Ces produits ont été adaptés pour l’économie du pays et a pris dans la structure considération sa structure sociale et la protection sociale. Peu à peu, il y a une préoccupation pour la couverture d'assurance qui est prise en charge par des faibles primes versées en échéances.

La microfinance s'est donc révélée être un outil efficace et puissant pour la réduction de la pauvreté. En se diversifiant, les institutions de microfinance peuvent ainsi atteindre plus efficacement les populations pauvres.

L’institution de microfinance MFW est la partenaire de MicroWorld pour financer des micro-entrepreneurs en Jordanie.

En savoir plus sur MFW : cliquez ici.

Source: Etude de marché de la microfinance en Jordanie, Mix Market

Tags : Jordanie, microfinance, institution de microfinance, MicroWorld, Moyen-orient, micro-assurance, micro-crédit