Actualités

  • Saidburhon

25.01.2017

|

Success story Saidburhon – Tadjikistan

Saidburhon, soudeur de 40 ans, a développé son propre atelier grâce à l’IMF Humo.

Saidburhon vit avec sa femme, sans emploi et leurs quatre enfants, dont deux sont scolarisés. Il est soudeur mais n'avait pas assez d'argent pour acheter une machine de soudage, il était donc sans emploi pendant une longue et difficile période.

Poussé par l’envie d’offir de bonnes conditions de vie à sa famille, il avait décidé de se rendre en Russie pour trouver un emploi. Avec cela en tête, il a pris le train et a soudainement vu une inscription qui a attiré son attention sur la fenêtre du train: "MDO Humo: du rêve à la réalité."
Il a prit son téléphone et a appelé immédiatement l'organisation. Il a parlé avec l'agent de crédit, lui a dit qu'il était au chômage, mais qu’il voulait vraiment travailler comme soudeur et avait besoin d'argent pour acheter une machine à souder. L'agent lui a fourni tous les renseignements dont il avait besoin sur les conditions de prêts aux entreprises.

Quelques jours plus tard, Saidburhon a emprunté à l’IMF «Humo» la somme de 10 000 RUB avec un terme de 12 mois pour commencer ses activités de soudage. Il a débuté en fournissant des services pour la production de portes et de grilles en fer. Son travail lui a apporté un bon revenu et il a remboursé le prêt avant la date d'échéance.La deuxième fois, il a reçu un prêt d'un montant de 3 000 TJS en mai 2016 et a acheté les outils nécessaires pour exercer sa profession. Son entreprise s'est développée et trois personnes travaillent à présent pour sa société.

Ses conditions de vie se sont également améliorées. Il a acheté des appareils électroménagers comme un réfrigérateur, un four et une machine à laver. Dans un futur proche, il envisage d'obtenir un nouveau prêt pour sa femme afin qu'elle puisse étudier la couture et monter son entreprise à son tour.
Saidburhon encourage d'autres entrepreneurs à travailler en utilisant leurs compétences: «En fin de compte, je voudrais donner un conseil aux personnes qui ont les compétences et la formation: Essayez toujours que d'autres personnes bénéficient de vos compétences. "

Si vous souhaitez financer d'autres projets de micro-entrepreneurs au Tadjikistan,cliquez ici.