Actualités

04.10.2012

|

Elisabeth

|

Le téléphone portable au service de la microfinance

La micro finance a aujourd'hui la possibilité d'améliorer son impact grâce aux nouvelles technologies.

La micro finance a aujourd'hui la possibilité d'améliorer son impact grâce aux nouvelles technologies.

Pour les micro entrepreneurs, rembourser leurs prêts implique de mobiliser du temps pour se rendre auprès de l'institution.
La plupart des entrepreneurs vivent dans des régions rurales, excentrées des villes et donc des organisations microcrédit et des banques. Se rendre en ville et revenir prend du temps, et les entrepreneurs doivent au moins consacrer une journée à cette opération.
A la perte de temps s'ajoute la perte d'argent. Pendant leur voyage, ils ne peuvent pas cultiver ni commercer, et ne peuvent générer aucun bénéfice. Plus directement, les emprunteurs doivent payer leurs moyens de transport pour se rendre en ville.

C'est pour régler ce problème que les institutions de micro finance, organisations internationales et opérateurs téléphoniques mettent progressivement en place un système de M-Payment , un paiement via téléphone portable.
Depuis l'an 2000, les pays en développement ont enregistré 5 milliards de nouveaux abonnements de téléphone portable . De plus en plus de personnes dans les pays en développement utilisent leur téléphone portable pour rester en contact avec leurs amis et famille, et faire du commerce. Et pourquoi ne pas rembourser ses prêts par téléphone portable?

Tout en continuant à gérer leur activité, les entrepreneurs ont aujourd'hui la possibilité d'envoyer un texto à leur institution de micro finance pour autoriser un transfert électronique d'argent et ainsi rembourser leur prêt mensuel.

Cette nouvelle avancée permet aux micro entrepreneurs de gérer plus facilement leur microentreprise, et aux institutions de micro finance d'assurer un suivi des remboursements.

Tags : Microfinance, nouvelles technologies

Cet article fait partie du dossier thématique :